Pénurie Adblue

adblue.jpg

Source : https://www.entraid.com/articles/enquete-penurie-adblue-yara

Publié le 22 octobre 2021 / Mis à jour le 21 octobre 2021 à 19:18

Auteur : Pascal Bordeau

 

Faut-il craindre une pénurie d’AdBlue ?
Allons-nous manquer d’AdBlue en Europe pour les véhicules à cause des tensions actuelles sur la production d’ammoniac? C'est en tout cas ce que relate un média italien. Enquête auprès de Yara.

Le 17 septembre, Yara annonçait réduire sa production d’ammoniac en Europe de 40%. Le niveau de prix du gaz naturel dégrade trop la rentabilité de cette activité. Le groupe en profite d’ailleurs pour effectuer des opérations de maintenance dans ses usines. Or l’ammoniac est nécessaire à la production de l’AdBlue, cet additif anti-pollution désormais impératif sur de nombreux moteurs diesel. Il n’en fallait pas plus pour susciter des inquiétudes sur sa disponibilité. Alors, faut-il craindre une pénurie d’AdBlue comme le dit cet article du Corriere Della Serra ?
Le fameux bouchon bleu devient source d’inquiétude.


YARA MOBILISÉ POUR ÉVITER TOUTE PÉNURIE D’ADBLUE
Nicolas Broutin, PDG de Yara France, se veut rassurant sur ce point. «Notre usine du Havre fabrique tout un portefeuille de produits, dont de l’AdBlue. Elle est en production. Nous faisons tout pour continuer d’approvisionner le marché, avec l’aide de nos distributeurs partenaires comme Total. Les agriculteurs ne doivent pas s’inquiéter».

En revanche, le prix de l’AdBlue va augmenter, comme celui des engrais, à cause du même emballement sur le prix du gaz. Nicolas Broutin poursuit: «Nous sommes mobilisés pour produire, l’AdBlue autant que les engrais seront disponibles».

 

Source : https://www.terre-net.fr/marche-agricole/uree/engrais


Emballement haussier
La fla
mbée du gaz et l'absence de la Chine sur la scène internationale envoient les prix de l'urée sur des records historiques.

Le marché des engrais n’échappe pas à la flambée des matières premières avec de nouveaux records historiques encore enregistrés cette semaine à l’international. Avec des prix du gaz au plus haut depuis plus d’une décennie, plusieurs lignes de production d’ammonitrate et d’urée d'Europe de l'Ouest ont été mises à l’arrêt, venant ainsi renforcer la tension sur le marché communautaire.

Les disponibilités américaines ressortent également extrêmement réduites. Les usines locales peinent en effet à relancer leur production pour reconstruire des stocks après que l’ouragan Ida a provoqué un arrêt de la production en Louisiane fin août – début septembre. L’offre chinoise reste quant à elle très peu présente à l’international en raison de contraintes politiques vouées à favoriser les ventes des fabricants sur le marché intérieur.

Touchée par la flambée des prix du gaz et des quotas d’énergie imposé par Pékin, les usines de l’Empire du Milieu souffrent par ailleurs elles-aussi d’une production fortement réduite. À l’inverse, la demande européenne est toujours aussi vive. Encore en retrait il y a une quinzaine de jours, les importateurs brésiliens se résignent quant à eux à revenir aux affaires pour couvrir leurs besoins.

L’Égypte a d’ailleurs profité de cet effet de panique chez les acheteurs pour commercialiser de l’urée au mois de septembre, à des prix extrêmement élevés. À noter également, le récent appel d’offres indien ne s’est conclu que sur l’achat de 732 kt. L’Inde demeure par conséquent en retard sur ses couvertures et devraient encore importer plus de 4 Mt avant la fin de l’année.

Source : ziegelmayer.de

11.10.2021

 

ADBLUE - UNE ÉVOLUTION SPECTACULAIRE SUR LE MARCHÉ DE L'APPROVISIONNEMENT


La pénurie de la solution d'urée entraînera-t-elle une paralysie économique ?

 

AdBlue®️ est utilisé dans les véhicules équipés de systèmes SCR pour réduire les oxydes d'azote avant un convertisseur catalytique spécial - cela concerne les moteurs diesel des véhicules routiers et ferroviaires. D'innombrables voitures et camions roulent chaque jour sur nos routes. Si l'AdBlue®️ n'est plus rempli, le véhicule tombe en panne et le moteur ne peut plus être démarré.

L'AdBlue®️ semblait être disponible à l'infini, la spirale des prix le concernant était en baisse ces dernières années, mais depuis quelques semaines, on assiste à une augmentation régulière des prix, comme c'est le cas pour presque tous les consommables.

Depuis le 10.10.2021, un communiqué de presse de Stickstoffwerke Prisdorf a conduit à une situation d'approvisionnement dramatique pour AdBlue®️, le prix d'achat a plus que doublé, mais ce n'est pas le prix mais la disponibilité qui est maintenant le grand défi.

SKW réduit sa production d'ammoniac de 20% en réponse à l'escalade du prix du gaz. SKW est l'un des plus grands producteurs d'AdBlue®️. Avec la réduction de la production d'ammoniac, SKW suit de nombreux autres producteurs tels que BASF et YARA, qui ont complètement ou indéterminément arrêté leur production dans toute l'Europe en raison du prix non rentable du gaz.

En conséquence, l'UREE, l'ingrédient de base pour la production d'AdBlue®️, n'est plus disponible sur de nombreux sites en Europe. En Europe de l'Est et en Autriche, de nombreux fournisseurs ne sont déjà plus en mesure de livrer car les quantités de la solution d'urée recherchée sont insuffisantes. Certains fournisseurs ont déclaré la force majeure - le terme n'existe même pas dans le droit allemand.

Si le problème d'approvisionnement en AdBlue®️ continue de s'aggraver, la solution d'urée entraînera des perturbations massives du trafic de livraison.