Détecteur de gaz

Les camping-cars ont une alimentation mixte.

L'électricité via les batteries pour alimenter les luminaires, les piezzo pour le démarrage du chauffage du frigo ou de la cuisinière.

Le gaz pour alimenter la cuisine, le frigo et le chauffage. Le gaz naturel liquéfié, GPL, est un gaz naturel condensé à l'état liquide, par refroidissement à -163°C (cryogénie). Son volume se réduit alors de 600 fois et il prend la forme d'un liquide clair, transparent, inodore, non corrosif et non toxique. Le GPL (ou aussi GNL) est environ deux fois plus léger que l'eau.

Ne pas confondre GPL et GNC

Le GPL est un carburant aux antipodes du GNC. Il s’agit d’un mélange gazeux obtenu lors du raffinage du pétrole dont il est un sous-produit. Le GNC est du gaz naturel pur mis sous pression. La pression d’un réservoir de GNC est de 200 bars contre 7,5 bars pour le GPL. Une voiture équipée pour rouler au GPL ne peut donc pas être alimentée au GNC et vice versa.

Le GPL regroupe le butane et le propane. Dans les camping-cars les bonbonnes sont majoritairement du propane.

Quelle est la différence entre le butane et le propane ?

La principale différence entre le butane et le propane est leur température d'ébullition. Celle du propane se situe à -44°C et celle du butane à 0°C. C'est la température en-dessous de laquelle le gaz devient liquide et la bouteille devient inutilisable (gel).

Lors de la combustion du GPL, ou propane, les molécules de propane C3H8 se cassent et les atomes d’hydrogène et de carbone s’associent avec l’oxygène de l’air pour donner du dioxyde de carbone (CO2) et de la vapeur d’eau (H2O).

Les conséquences de la combustion

L’air contient aujourd’hui environ 0,04 % de CO2. À partir d’une certaine concentration dans l’air, ce gaz s’avère dangereux voire mortel. La valeur limite d’exposition est de 3 % sur une durée de 15 minutes. Cette valeur ne doit jamais être dépassée. Au-delà, les effets sur la santé sont d’autant plus graves que la teneur en CO2 augmente. Ainsi, à 2 % de CO2 dans l’air, l’amplitude respiratoire augmente. À 4 %, la fréquence respiratoire s’accélère. À 10 %, peuvent apparaître des troubles visuels, des tremblements et des sueurs. À 15 %, c’est la perte de connaissance brutale. À 25 %, un arrêt respiratoire entraîne le décès.

C'est pour cette raison qu'il faut bien ventiler lors de la combustion du gaz.

Cuisinière au gaz, les précautions à prendre

Les fuites de gaz sont les plus redoutées. En effet le gaz naturel est inodore et donc difficile à déceler. S'il s'accumule, les risques d'incendie et d'explosion sont bel et bien réels. Il suffit d'allumer une bougie ou une cigarette ou de se servir d'une bombe aérosol pour déclencher une catastrophe.

Que la cuisinière soit raccordée au gaz de ville ou à des bouteilles, il faut avant tout surveiller et changer régulièrement les tuyaux de raccordement. Un trou même s'il n'est pas visible peut laisser échapper du gaz et avoir des conséquences dramatiques.
Selon Gaz de France, 98 % des accidents, fuites et explosions de gaz imputables au gaz naturel ont pour cause la vétusté des installations et l’absence d’entretien des appareils.

 

Les cuisinières des camping-car sont équipées d'un arrêt automatique de l'alimentation, quand la flamme s'éteint par inadvertance.

Pour notre sécurité nous avons installé deux détecteurs de gaz.

Un détecteur de Co2 placé à côté de la cuisinière pour détecter une fuite de gaz en cas de non fonctionnement de la sécurité.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES:

  • Alimentation électrique: pile au lithium 3 V fixée à demeure

  • Durée de vie de la pile: 10 ans (calculée, utilisation typique)

  • Capteur: Figaro, électrochimique

  • Durée de vie du capteur: environ 10 ans

  • Seuil d'alerte / Sensibilité Monoxyde de carbone (CO):
    30 ppm après 120 minutes
    50 ppm de 60 à 90 minutes
    100 ppm de 10 à 40 minutes
    300 ppm moins de 3 minutes

  • Niveau sonore de l'alarme: 85 dB (A) / 3m

  • Fonctionnement: -10°C à +40°C

  • Humidité ambiante: 30 % à 90 % rel.

  • Dimensions: 65 x 100 x 30 mm

  • Poids: env. 85 g

co2.jfif
gaz.jpg

Un détecteur de gaz soporifique en cas d'injection de gaz par la vitre de la fenêtre latérale ou une lucarne.

Alarme gaz intelligente de la taille d’une souris informatique qui réagit à tous les gaz asphyxiants courants (soporifique, butane, propane, CO2). Elle s’adapte automatiquement à la température et à l’air ambiant. Raccordement possible sur sirène et alarme extérieure.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES:

  • - Avertissement optique

  • - Sirène 85 dB

  • - Livré avec support de montage et fiche allume-cigare

  • - Fonctionne de 12 à 24 V